skip to Main Content

Le tavel AOC – ce rosé sous-estimé

L’un des meilleurs rosés du monde

Quand les températures sont trop chaudes pour des vins rouges lourds, l’alternative idéale s’appelle rosé. Ce vin refroidit âme et corps lors de grandes chaleurs estivales, se qualifie parfaitement comme apéritif ou agrandit, par sa présence, la diversité culinaire de légers plats estivaux. Nous vous avons déjà proposé quelques recettes d’été à déguster avec les rosés merveilleusement rafraichissants de notre vigneron partenaire Mirabeau en Provence. Mais ce n’est pas uniquement en été que l’un des meilleurs rosés se prête à la dégustation. Aujourd’hui, nous focalisons notre attention sur ce fabuleux rosé perçu par un grand nombre de critiques oenologiques comme le meilleur rosé du monde.

Le vignoble du domaine La Rocalière d’où provient le tavel AOC.

Dans le magazine français Marianne, le célèbre critique gastronomique français, Périco Légasse, commence un article à propos du tavel AOC, publié en juillet 2018, de la manière suivante : « Qui n’a jamais dégusté un verre de tavel bien né ne saurait imaginer jusqu’où peuvent se déployer les charmes d’un grand rosés ».

Le tavel AOC est produit dans les communes de Tavel et de Roquemaure dans le département de la Gard, juste vis-à-vis du vignoble de l’appellation d’origine contrôlée de châteauneuf-du-pape. C’est la seule appellation de la vallée du Rhône qui compte uniquement des rosés. Honoré de Balzac, l’un des tous grands écrivains français du XIXe siècle, aurait une fois remarqué que le tavel était l’un des seuls rosés qui vieillissait d’une manière avantageuse. 

Le tavel AOC du domaine La Rocalière

En 2009, Séverine Lemoine a repris le domaine La Rocalière à Tavel de son père Jacques Borrelly. Sur les 20 hectares de parcelles du tavel AOC, ce sont le cinsault, le grenache, le mourvèdre et la syrah qui prospèrent sur des sols de sable, de gravier et de calcaire. À la suite de la cultivation biologique s’ajoute le vinification effectuée de façon traditionelle. 

Séverine Lemoine sur le vignoble du domaine La Rocalière.

Dans le même article du magazine Marianne, Péricon Légasse fait l’éloge des vins tavel AOC du domaine La Rocalière. Il qualifie même l’un d’entre eux comme « une fraîcheur pleine de grâce ». 

Le grand classique, le tavel AOC le Classique, se fait remarqué par sa couleur de rubis. Les quatre cépages ont été vinifiés séparément. Tous les quatre contribuent au produit final : le grenache apporte les arômes fruités, le cinsault amène finesse et longueur, la syrah ainsi que le mourvèdre donnent au vin, a part sa couleur merveilleuse et ses notes de fruits rouges, sa longévité.

la-rocaliere-tavel-classique
Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top