skip to Main Content

Quel vin buvait Napoléon?

Le vin préféré de Napoléon – le Gevrey-Chambertin

Si on devait nommer une personnalité historique de France, la plupart d’entre nous penserait à lui : Napoléon Bonaparte. Cette grande personnalité n’a pas seulement influencé l’histoire européenne mais fait aussi figure, chez les historiens suisses, d’inventeur de la Suisse moderne (selon le journal NZZ Geschichte).

La passion de Napoléon n’était pas que la politique – le vin on était une aussi. Grâce à la tradition écrite, on connaît ses vins préférés. Le numéro un semble avoir été le Gevrey-Chambertin, un vin rouge de la région viticole de Bourgogne.

Napoléon Bonaparte franchit les Alpes – tableau de Jacques-Louis David, peintre historique français.

Depuis 1936, le Gevrey-Chambertin est protégé sous le label d’appellation d’origine contrôlée (AOC). Les vins de cette appellation sont produits autour de la commune de même nom dans le vignoble de la côte de Nuits. La vinification est uniquement autorisée d’utiliser du pinot noir.

Le deuxième favori de Napoléon – le Pouilly Fumé

Le deuxième grand favori de Napoléon était un prédécesseur du Pouilly Fumé d’aujourd’hui. Ce vin blanc provient de la région viticole de la vallée de la Loire et possède également, depuis 1937, le label AOC.

Le Pouilly Fumé, vin blanc, est uniquement pressé à l’aide de sauvignon blanc. Le supplément de nom fumé fait allusion à ses arômes caractéristiques de pierre à feu, le sol sur lequel sont cultivés ses raisins. Le vin lui-même n’est pas fumé.

Dans ce vieux livre de commande, on ne trouve pas seulement des commandes de Voltaire mais aussi celles de Louis Bonaparte.

Louis Bonaparte commanda chez Chanson

La prédilection pour de bons vins se trouvait dans la famille Bonaparte. Le frère de Napoléon et roi du nouveau royaume de Hollande, Louis Bonaparte, semble également avoir eu un faible pour les vins de Bourgogne. À cette époque, le domaine Chanson avait déjà fourni les célèbres noms de l’histoire de France, entre autres le grand philosophe Voltaire et la cours royale de Louis XVI.

En 1806, Louis Bonaparte commanda chez le domaine Chanson six tonneaux de Chambertin Vieux 1ère Classe. Un tonneau coûtait 1200 Francs, pour l’époque une somme pharaonique. Dans le livre de commande historique du domaine Chanson, on y trouve encore les traces de cette commande (voir la photographie ci-dessus).

Si cet article vous a donné envie de goûter les vins préférés de Napoléon, nous les avons tous dans notre gamme de produits : 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top