skip to Main Content

Le vin et le chocolat – une combinaison de rêve?

Pâques et le chocolat

Comme chaque année, nous pourrons bientôt aller chercher les oeufs de Pâques dans le jardin. Ce rituel, qui est en réalité plutôt rarement pratiqué, a un concurrent bien plus populaire : la consommation d’un grand nombre de chocolat. 

Equivalent au vin, tout le monde connaît le chocolat. Et comme ce premier, le chocolat jouit d’une véritable culture : philosophie de production, experts de chocolat et encore dégustations professionnelles. La question qui se pose est la suivantes : est-ce que ces deux plaisirs peuvent être dégustés ensemble ?

Est-ce qu’on peut déguster un lapin au chocolat avec un bon verre de vin?

Une combinaison de rêve

Effectivement, on peut très bien déguster un vin voluptueux avec un morceau de chocolat. Mais il faut respecter quelques règles. La plus importante est la suivante : le chocolat doit être noir et le vin peu acide. 

Le chocolat noir peut avoir jusqu’à 75% de cacao. Contrairement au chocolat au lait, il est parfaitement qualifié pour accompagner un verre de vin puisqu’il possède, comme une bonne bouteille de vin, des centaines d’arômes différents. 

À cause de leur acidité, les vins blancs et mousseux n’entrent pas en ligne de compte. L’acide de fruit et l’âpreté amère ne s’accordent pas du tout. 

L’accompagnateur idéal de chocolat : l’Amarone della Valpolicella

Des vins rouges riches, doux et élevés en barriques s’accordent particulièrement bien au chocolat. Par exemple, un Amarone lourd et corsé provenant de la région viticole de Vénétie se prête à merveille à un raccordement avec du chocolat noir. C’est pour cela que nous vous proposons l’Amarone della Valpolicella de notre vigneron partenaire Venturini Azienda Agricola pour savourer avec un bon morceau de chocolat noir. 

Voilà comment procéder durant la dégustation : prenez un morceau de chocolat noir et laissez le fondre sur la langue. Après l’avoir fait disparaître dans votre gorge, prenez tout de suite une goute de vin et observez les arômes différents issues de cette union. 

Si vous respectez la règle mentionnée ci-dessus, vous pouvez expérimenter sans vous donnez de limites. Parfois, des combinaisons insolites peuvent mener à une explosion gustative exceptionnelle. 

Découvrez d’autres conseils culinaires :

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top