skip to Main Content

Viticulture en Provence

Quand on parle de la Provence, on pense d’abord à ces champs de lavande, violets et emplis de magie. Mais ce ne sont pas que ces champs qui s’étendent à l’infini. Le sud-est de la France connaît aussi de grandes étendues de vignes qui s’étirent sur les collines méridionales. Depuis Avignon jusqu’à la ville de Nice se situe l’un des plus vieux vignobles de France, traversant les trois Départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes. Ce prestigieux vignoble compte une superficie d’environ 30 000 hectares. Un attrait exceptionnel ressort du terroir diversifié avec son hétérogénéité des sols et de la topographie. 

La position géographique de la Provence au bord de la Méditerranée occidentale et le climat méditerranéen firent, dans l’antiquité, de cette région tout autour de Marseille le point de départ de la viticulture en Gaule. Déjà aux VIème et VIIème siècles avant Jésus-Christ, des marins grecs ont apporté les premières vignes en Provence. Tout au cours des siècles, une viticulture florissante se développa mais son ampleur, néanmoins, resta plus modeste en Provence que dans le reste de la France. A la suite de l’invasion dévastatrice du phylloxéra à la fin du XIXème siècle, tous les ceps ont été renouvelés dans leurs intégralité et des nouveaux cépages de meilleure qualité ont été plantés. 

Le terroir jouit de précipitations rares et de beaucoup d’heures de soleil. Mais le mistral, ce vent du nord froid et violent, peut tout de même avoir une influence négative sur la maturité des raisins. Cependant il protège les vignes contre la divulgation de maladies. 

Vins de Provence

La Provence ne produit pas seulement des rosés fruités mais aussi des rouges vigoureux et des blancs riches. Cependant la production de vins rosés domine celle des vins rouges et des vins blancs avec deux tiers de la totalité produite. Le terroir semble peu approprié pour les cépages blancs de sorte que très peu de vins blancs sont pressés. 

Comme dans tout le sud de la France, une grande quantité de cépages est autorisée dans la région viticole de la Provence, en particulier les cépages autochtones. Parmi les cépages rouges les plus importants figurent le cabernet sauvignon, le cinsault, le grenache, le mourvèdre et la syrah.

Nos vignerons de Provence

Back To Top